Comment l’intelligence artificielle va t-elle bouleverser l’immobilier?

Robot rédacteur pour l'immobilier facilite et optimise grâce à l'intelligence artificielle les annonces en ligne

Longtemps représentée dans les romans ou les films de science fiction, l’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans nos vies, et tend à s’appliquer toujours à de nouveaux domaines. Les entreprises l’utilisent pour accroître leur productivité, facilite et accélère un grand nombre de tâches, initialement effectuées par les humains, comme les recherches internet vocalement assistées. Explications sur cette technologie à l’origine de bien des débats contemporains.

Définition de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA), c’est la reproduction de tâches humaines et de la réflexion y étant liée, par des machines. Son but est d’apporter des solutions à des problèmes logiques, algorithmiques. On distingue l’intelligence artificielle en deux domaines : l’IA faible qui consiste à imiter l’intelligence, le comportement, les réactions des humains face à un problème, une tâche donnée, elle n’est pas évolutive. L’autre est l’IA forte, qui est destinée à apprendre et évoluer par le “Deep Learning”. La machine sera capable de réaliser des actions réfléchies, non programmées au départ mais découlant de son apprentissage face aux situations précédentes.

Déjà présente dans de très nombreux domaines

Le concept d’IA a vu le jour en 1956 au Dartmouth College, mais existe depuis les années 50 avec les recherches de Alan Turing sur la capacité des machines à pouvoir penser.

Depuis ces années là, elle n’a cessé d’évoluer et est aujourd’hui omniprésente dans nos vies, sans que nous en ayons toujours conscience. Les formes d’IA les plus fréquentes sont les chatbots, cette fenêtre de chat pour renseigner un utilisateur sur un site internet, où la réponse est quasiment instantanée. Cette technologie a permis de proposer des offres dites “online”, comme pour la téléphonie, les énergies, les banques en ligne, où l’intervention d’un interlocuteur humain n’est plus nécessaire pour résoudre un problème ou traiter une demande. Cela permet de réduire les coûts de fonctionnement de l’entreprise et proposer plus d’avantages aux clients, telles que des offres low-cost et ainsi accroître les bénéfices.

Nous connaissons également les IA avec la reconnaissance vocale, faciale, les assistants vocaux tels que Siri pour Apple, Alexa pour Amazon, ou encore Google Home. De plus en plus présents dans les foyers, les robots domestiques trouvent leur place, et dans les voitures les aides à la conduite ou les voitures autonomes sont aussi des IA. Sur internet, les publicités sont adaptées à nos recherches grâce à leurs algorithmes. C’est le cas des comparateurs en tout genre, pour les voyages, les hôtels, les assurances, l’énergie ou les comparatif de banques en ligne notamment proposés par Selectra, où un tri, une sélection intelligente est proposée au prospect après avoir renseigné ses critères et exigences à l’IA.

L’IA dans l’immobilier

Comme pour les domaines présentés précédemment, les IA révolutionnent également l’immobilier et le rôle des agences. L’avantage d’internet, c’est qu’un support unique réunit les annonces de milliers de vendeurs et d’acheteurs,  les premiers proposant des biens en particuliers, et les seconds prospectant selon des critères particuliers. Le rôle de l’IA va être d’arranger la rencontre entre l’offre et la demande en un temps record d’une ou deux secondes.

De plus en plus de sites facilitent les démarches entre offreur et demandeur. On pensera certainement qu’il est toujours mieux de se déplacer dans le logement pour le visiter puisque la réalité ne peut pas se traduire en une photo. Mais il existe de nouvelles technologies, qui commencent à s’intégrer dans le monde de l’immobilier : des visites en visioconférence, et même le visionnage en réalité virtuelle des pièces de la maison, aidant par la même occasion les clients à se projeter.

Ce sont les IA, sous forme de chatbots également présents sur les sites de banque, de voyage, téléphonie, énergie, qui à l’avenir prendront contact avec le prospect pour la prise d’un rendez-vous rapidement, et la planification d’une visite, réelle ou virtuelle. Ils ont été imaginés pour des offres où tout peut être traité online, ou non, telle que l’offre du fournisseur Total Spring comme montre ce guide. Des IA ont aussi été développées pour aider à la rédaction de description pour la vente du bien, adaptée à chaque canal de publication, par le biais d’un générateur de texte en langage naturel. Ce type de prestation représente un gain de temps et de coûts considérable pour l’annonceur, et offre une bien meilleure visibilité de par la cohérence, la clarté du contenu et l’adaptabilité de l’annonce sur les différents canaux de publication. Cela permet également de limiter les “duplicate contents”. Les individus vont êtres amenés à être de plus en plus indépendants vis-à-vis des agences ou des agents immobilier dans la recherche ou l’acquisition d’un bien.

L’immobilier n’est de loin pas le seul domaine où l’on constate une forte numérisation, un recours à l’IA grandissant. C’est le cas dans les démarches administratives où beaucoup de demandes sont traitées en ligne. Dans la santé, on peut déjà prendre et gérer tous ses rendez-vous sur internet, et même obtenir des diagnostics effectués par des IA grâce à des algorithmes puissants étant capable de déceler des problèmes complexes, tout en restant cohérents. On tend aussi de plus en plus à utiliser l’IA dans l’éducation. Elle pourrait détruire des millions d’emplois, mais à terme en créer autant.